neuf ou ancien

Immobilier locatif : faut-il investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

Ca y est : vous vous êtes décidé à franchir le pas, en investissant dans l’immobilier locatif. Seulement voilà, vous hésitez encore entre investir dans le neuf ou dans l’ancien. Voici les principaux avantages de chaque investissement.

Immobilier locatif : les avantages à investir dans le neuf

Investir dans le neuf : une fiscalité intéressante

Les frais de notaire pour l’acquisition d’un bien neuf sont moins élevés (seulement 2 à 3% pour un bien neuf contre 6 à 8% pour un bien ancien). Il est aussi possible de se faire exonérer totalement de la taxe foncière, et ce pendant 2 ans, en respectant certains critères d’éligibilité. Sur le plan fiscal, investir dans le neuf est souvent très intéressant.

Investir dans le neuf : des factures plus légères

Grâce à l’entrée en vigueur de la norme RT2012, les charges liées aux dépenses énergétiques vont réduire de façon significative et sur le long terme. Mais ce n’est pas tout : dans le neuf, vous avez aussi moins de chances de rencontrer de grosses déconvenues (murs fissurés, vices cachés, etc). Les garanties immobilières et décennales (10 ans) vous protègent dans l’immobilier neuf, ce qui n’est pas le cas dans l’ancien.

Investir dans le neuf : un confort qui attire les locataires

Lors de la mise en location, le bien neuf vous octroiera une longueur d’avance par rapport aux autres biens du secteur géographique. Et vous savez quoi ? Parce que les qualités de prestations offertes par l’immobilier locatif neuf séduira bien plus les locataires. Avec le neuf, les locataires savent qu’ils n’auront aucun problème lié à la vétusté de l’appartement, que leurs factures d’énergie seront réduites… Et puis, un autre point important : un appartement neuf répond aux exigences en termes d’accès handicapé.

Immobilier locatif : les avantages à investir dans l’ancien

Investir dans l’ancien : des emplacements de choix

En règle générale, les biens anciens se situent dans les secteurs géographiques où la demande est toujours forte. C’est par exemple le cas des centres-villes. Investir dans l’ancien, c’est aussi s’assurer du fait que son bien prendra de la valeur avec le temps, en particulier s’il a subi des travaux de rénovation et qu’il est meublé.

Investir dans l’ancien : des niches fiscales très intéressantes

Quand on investit dans l’ancien, on profite de dispositifs fiscaux avantageux comme le Pinel ancien, le prêt à taux zéro ou encore le régime Malraux. Par exemple, pour profiter du Pinel ancien, il est indispensable d’acheter un bien inhabitable, pour y faire des travaux de rénovation en vue de le louer dans un état proche du neuf.

Investir dans l’ancien : un coût d’acquisition plus faible

Dans l’ancien, les prix moyens au m2 peuvent être moins élevés de 20 % à 30 % par rapport au neuf. Et même en tenant compte des 6 à 8% de frais de notaire (contre seulement 2 à 3% dans l’immobilier neuf), l’ancien reste souvent une meilleure affaire ! Mais ce n’est pas tout : l’immobilier ancien est souvent plus facile à négocier, surtout lorsqu’il y a beaucoup de travaux à prévoir.

Investir dans l’ancien : des loyers élevés

Alors que le coût d’acquisition est plus faible dans l’ancien que dans le neuf, les loyers dans l’ancien restent sensiblement les mêmes que dans le neuf, ou légèrement inférieurs. Ce qui veut dire une chose : que la rentabilité est généralement bien meilleure !

Comme vous le constatez, même si le neuf comporte son lot d’avantages, c’est néanmoins l’ancien qui l’emporte nettement ! Investir dans l’ancien est simplement plus rentable. Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Si vous souhaitez refuser ces cookies, certains contenus seront désactivés.