Investissement locatif : conseils avant de se lancer

La solution d’investissement locatif vous tente, mais vous ne savez pas par où commencer ? Pas de panique : quelques questions simples peuvent vous aider à affiner votre projet.

Investir dans l’immobilier locatif

C’est une excellente façon de se constituer un patrimoine, que ce soit pour sa retraite ou pour le léguer à ses enfants, et de compléter ses revenus. Un bon investissement locatif doit s’autofinancer ou demander très peu d’effort d’épargne. L’objectif est d’arriver à un solde de 0 à la fin de chaque mois, c’est-à-dire ne rien gagner ni perdre, ou d’être en positif et de gagner de l’argent. Dans le premier cas, le calcul à long terme reste intéressant : parce que le locataire vous verse des mensualités, le logement finit par se payer de lui-même, et au bout d’une vingtaine d’années, vous aurez gagné la valeur du bien.

Vous vous demandez comment en arriver là ? Tout simplement avec le bon achat immobilier. Le choix du logement est la clé de la réussite de votre projet d’investissement immobilier locatif. Il faut savoir trouver la perle rare et éviter les pièges en se concentrant sur les trois éléments de base : l’emplacement, le type de bien, et bien sûr le prix.

L’emplacement immobilier pour commencer

C’est quelque chose que vous ne pourrez pas changer, alors faites le bon choix dès le départ ! S’il est possible de parier sur des secteurs géographiques en devenir, leur attractivité future n’est pas certaine. Pour un premier investissement locatif meublé, mieux vaut donc opter pour un emplacement sûr, dans une ville riche qui accueille beaucoup d’entreprises et dispose des commodités et commerces attractifs aux yeux des locataires. Vous trouverez plus facilement un occupant et, bonus : les loyers y sont plus élevés en raison des fortes demandes, assurant des rentrées d’argent plus importantes. Sans oublier que les taxes foncières sont généralement intéressantes pour les propriétaires privés dans ces communes dynamiques car la présence de nombreuses entreprises soumises aux taxes professionnelles permet d’alléger les autres.

L’achat des petits appartements : une rentabilité garantie

À moins d’un budget important permettant de se lancer dans l’achat d’un immeuble entier, les petites surfaces sont à préférer. Typiquement, un studio rentable se situe entre 12 et 23m2, un deux-pièces entre 29 et 40. Evitez d’aller au-delà… Ou alors, rusez ! Par exemple en trouvant un studio de 30m2, qui sera moins cher au mètre carré, et en le transformant en deux-pièces. Et ne vous tournez pas forcément vers des appartements flambant neufs. Vous avez tout intérêt à choisir un bien dégradé et à le valoriser en y effectuant des travaux. C’est l’une des raisons pour lesquels l’ancien est préférable. Ca, et le fait qu’en l’absence d’ascenseur ou de gardien, les charges de copropriété y sont moins lourdes, ce qui augmente automatiquement la rentabilité.

Le prix : sachez négocier

Sans faire l’offre la plus basse possible, qui risquerait d’emblée de vous mettre hors jeu, mais en réfléchissant à un montant tenant compte de la rentabilité recherchée. Généralement, la fourchette ainsi obtenue collera plus ou moins à ce qui est disponible sur le marché.

Envoi
User Review
3 (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *