investir dans un studio

Immobilier locatif : pourquoi investir dans un studio ?

C’est un fait : la plupart des investisseurs se tournent vers les petites surfaces pour réaliser un investissement locatif. Et ce n’est pas un hasard : le studio possède certains avantages comparé à l’appartement 2, 3 ou 4 pièces. Vous vous demandez encore si investir dans un studio est le meilleur placement en matière d’immobilier locatif ? Vous êtes au bon endroit : nous allons vous expliquer pourquoi le studio est une excellente solution !

Investir dans un studio : les principaux avantages

Une meilleure rentabilité locative

Investir dans un studio, une studette ou une chambre d’étudiant est souvent un très bon plan pour débuter dans l’investissement locatif. En effet, la rentabilité locative pour ce type de surface est connue pour être plus importante que les maisons ou les grands appartements, par exemple. Rappelons que, la recherche du meilleur rendement constitue une excellente motivation à investir dans l’immobilier loué. Par ailleurs, le studio est un bien idéal pour faire de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP), très avantageuse au niveau fiscal. Après tout, on investit surtout parce que ça rapporte, n’est-ce pas ?

Un coût d’acquisition moins élevé

C’est assez logique : plus un bien est petit, moins le budget est important ! Le « ticket d’entrée » reste donc assez accessible, surtout pour un investisseur débutant. C’est notamment l’idéal si vous avez peu de capital de départ, tout en ayant des revenus stables pour assumer un endettement. Les investisseurs avec un petit salaire pourront se tourner vers des petits studios à rénover entièrement dans des villes abordables. Le marché immobilier n’étant pas homogène, vous trouverez des spécificités à chaque région. Ainsi, en fonction des types de quartiers, de la demande locative, du besoin en rénovation du bien, du dynamisme économique de la ville, les tarifs à l’acquisition d’un bien de petite taille pourront énormément varier. N’oubliez pas de bien faire vos calculs de rentabilité et de vous faire accompagner par un professionnel de l’investissement locatif.

Un risque acceptable

Investir dans un studio est aussi un bon moyen de réduire le risque lié à l’investissement locatif. En effet, moins vous engagez de capital, moins votre opération est risquée. Mais ce n’est pas tout : commencer « petit », peut aussi vous permettre d’investir dans d’autres petites surfaces à côté, pour diminuer ou répartir le risque sur plusieurs biens.

Une taxe foncière moins importante

La taxe foncière est à prendre en considération dans vos calculs de rentabilité. Son coût peut en effet avoir un impact plus ou moins important sur le rendement de son investissement locatif. L’avantage du studio, c’est que sa taxe foncière demeure moins importante. En effet, c’est la valeur cadastrale du bien qui est prise en compte pour le calcul de la taxe. Cette dernière sera donc moindre comparée à un bien de moyenne ou grande taille.

Un bien plus facile à louer et à revendre

Le studio, selon où il est placé, peut être soumis à une très forte demande locative. C’est le cas dans toutes les villes universitaires dans lesquelles l’accès au logement n’est pas évident. En effet, on constate un pénurie de ce type de bien dans les plus grandes villes de France, en raison de la grande affluence d’étudiants et de jeunes actifs. Ainsi, une chambre étudiante bien placée a de fortes chances d’être louée facilement et même de prendre de la valeur avec le temps. D’ailleurs, les petites surfaces ont souvent la côte lors de la revente. Elles sont connues pour être non seulement rentables mais aussi « résistantes » en fonction des réalités du marché immobilier. En bref, investir dans un studio idéalement placé dans une ville universitaire vous assure une revente facile avec peut-être même une plus-value à la clé !

Investir dans un studio : attention à la règlementation

Investir dans une petite surface, c’est idéal pour maximiser son rendement. Mais attention, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi. Il existe une règlementation au sujet de la taille des logements qu’il est possible ou pas d’acheter. Par exemple, si vous souhaitez réaliser un investissement locatif dans un petit studio ou une studette, vous devrez impérativement veiller à ce que la pièce principale fasse un minimum de 9 m², avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m. Quant au volume habitable du bien, il devra également faire un minimum de 20 m3. Pour information, ces caractéristiques ont été définies par le décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002. Évidemment, en plus de la notion de surface, s’ajoute celle de la décence du bien. Ce dernier doit notamment être alimenté en eau potable, posséder un coin cuisine, des sanitaires mais aussi proposer une solution de chauffage.

A savoir : Lors de la mise en location, si votre appartement fait 14 m2 ou moins, vous êtes soumis à la taxe annuelle sur les loyers élevés des logements de petite surface, dite « taxe Apparu ». Elle s’applique depuis le 1er janvier 2012 à tous les loyers. Plus d’information dans un prochain article !

En résumé, le studio a l’avantage d’être plus abordable, plus rentable et plus facile à louer et à revendre. Attention cependant, si la demande locative est importante, le turn-over des locataires (souvent jeunes, étudiants) est une réalité à prendre en compte. N’hésitez pas à vous faire conseiller par notre équipe avant d’investir dans un studio et à susciter les services de spécialistes de la gestion locative. Cela vous évitera ainsi une perte de temps et d’argent. Et vous, avez-vous prévu d’investir dans un studio prochainement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Si vous souhaitez refuser ces cookies, certains contenus seront désactivés.