investissement locatif turn over

Investissement locatif : comment limiter le turn-over de locataires ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif, sans perdre trop de temps dans la gestion locative ? Le turn-over de locataires est chronophage et peut nuire au rendement de votre investissement locatif. Vous aimeriez limiter ce turn-over, et fidéliser votre locataire actuel ? Voici quelques règles simples pour l’inciter à rester durablement dans la location.

Lors de réalisation de votre investissement locatif

Choisissez le type de bien adéquat

Le turn-over de locataires dépend aussi de votre stratégie locative. Il est évident que si vous louez à des étudiants ou pire, à des touristes, vous devrez y faire face. Après c’est un question de choix. En effet, une surface plus petite étant souvent plus rentable, ces vacances locatives pourront être amorties.

En louant un T3 ou T4 à une famille par exemple, vous vous assurez en principe une continuité dans les loyers pendant plusieurs années. Faites également une recherche sur la demande locative dans votre secteur de prédilection. Si elle est trop faible, vous aurez du mal à remplacer un locataire qui s’en va, et perdrez ainsi une part de vos revenus locatifs. Le type de bien et la localisation ont un rôle majeur à jouer dans le turn-over des locataires.

Vérifiez les installations du logement

Isolation thermique et phonique, plomberie, électricité…. Passez tout en revue avant de louer votre logement. Si besoin, effectuez des travaux pour améliorer les installations existantes.

Dans de nombreux cas, les locataires quittent un logement parce qu’ils y ont trop froid en hiver. Commencez par vérifier l’isolation thermique. Comme vous le savez, la chaleur s’évapore généralement par le toit. S’il s’agit de combles perdus au dessus du logement, c’est très simple à isoler. Deux épaisseurs de laine de verre croisées entres-elles éviteront les ruptures de ponts thermiques, par exemple. Il y a ensuite la question du type de chauffage dans l’habitation. Au lieu de conserver ou d’installer des convecteurs mécaniques, autrement dit des « grilles-pains » qui diffusent une chaleur agressive et qui dessèche l’air ambiant, utilisez des radiateurs électriques à inertie. C’est plus cher à l’achat mais cela revient moins cher en dépense énergétique et diffuse une chaleur plus douce…

Bref, vous l’aurez compris : avec plus de confort et des factures de chauffage allégées, le turn-over pourra être réduit ! Bien sûr, n’oubliez pas de regarder la plomberie. Si elle est vieillissante, qu’elle fait du bruit, là aussi, le locataire ne sera pas incité à rester. Faites de même avec l’électricité.

Analysez l’ambiance dans l’immeuble

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à interroger les voisins de palier pour sonder l’ambiance dans l’immeuble. S’il y a des locataires qui font du bruit, d’autres qui créent des soucis d’une autre nature, sachez-le avant d’investir ! Ces nuisances ont un impact sur le turn-over de locataires. Un conseil néanmoins à nuancer : les propriétaires et locataires changent régulièrement dans certains immeubles.

Créez un véritable cocon

Le logement est aux normes, bien isolé, facile à chauffer et l’ambiance dans l’immeuble est supportable ? Il est temps de s’occuper de la décoration ! Évitez à tout prix de louer un appartement dont la décoration n’a pas été changée depuis dix ou vingt ans. En effet, il est aujourd’hui indispensable de donner un coup de neuf à un appartement ancien. Des murs blancs, des installations en très bon état, du mobilier simple et épuré… ça semble évident, mais si le locataire se sent bien chez lui, il aura envie d’y rester. Voici nos conseils pour créer un logement cosy !

Après la mise en location de votre logement

Évitez la réévaluation des loyers

Si elle permet d’augmenter petit à petit vos revenus locatifs, la réévaluation des loyers peut faire fuir un locataire à la longue, même s’il s’agit de quelques petits euros chaque année. Votre objectif est de le fidéliser le plus possible ? Conservez le même loyer en cours de bail. C’est à vous de fixer le juste prix avant la mise en location. Il verra ainsi que vous n’essayez pas de l’arnaquer et cela contribuera à une relation de confiance entre vous, essentielle pour éviter le turn-over !

Soyez à l’écoute du locataire au moindre souci

C’est du même ressort que la réévaluation des loyers. En gros, il s’agit de veiller à conserver une bonne relation avec votre locataire. Avec un propriétaire attentionné et prévenant, il aura plus de mal à quitter le logement… Malheureusement, nombreux sont les propriétaires qui négligent le relationnel au profit de la rentabilité de leur bien.

Votre locataire rencontre un souci avec le logement ? Il y a des travaux à faire ? Ne le laissez pas attendre et ne lésinez pas sur la qualité des installations. S’il a subi des désagréments importants (effondrement du plafond, rupture de canalisation, etc) et qu’il a été patient, n’hésitez pas à le récompenser en lui offrant un petit cadeau par exemple. Bref, faites comme si vous étiez en train de louer à un ami. Votre locataire sera ainsi reconnaissant, ce qui limitera son envie de déménager du logement.

Et voilà, vous savez maintenant comment éviter au maximum le turn-over de locataires dans votre appartement. Vous songez à réaliser un investissement locatif ? N’hésitez pas à contacter notre équipe, spécialiste de l’immobilier locatif meublé clé en main. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button